LES CÉRAMIQUES ET AZULEJOS DE BARCELONE

Lorsque l’on se promène dans les rues de Barcelone, on s’aperçoit assez rapidement que les céramiques y sont omniprésentes. En effet, le nom de nombreuses rues ou d’anciennes entrées et sorties de la ville y sont inscrites sur des carreaux de céramique ou azulejos, incrustés dans les murs de pierre de l’ancienne ville fortifiée. Mais on les retrouve également sur des fontaines, présentées comme une fresque servant de décor à ces dernières, qui témoigne par ailleurs du passé de la ville et de la vie que l’on y menait. 

Installé.e.s confortablement dans un fauteuil Renfe-SNCF en Coopération, profitez du voyage pour relire cet article afin de vous familiariser avec ces éléments qui participent du charme de la ville et auxquels vous prêterez une attention toute particulière lors de votre séjour. 




Les plaques de noms de rues

Lorsque l’on flâne dans les rues de la capitale catalane, ​on ne s’attarde pas nécessairement sur le nom de chacune d’entre elles, or il est intéressant d’en observer les plaques de noms de rues. En effet, nombre d’entre elles sont constituées de 6 carreaux de céramiques catalanes traditionnelles, c’est à dire peintes à la main en suivant une technique du IXème siècle ; avec un revêtement extérieur en faïence.  


La Porta Ferriça ou Portaferrissa 

La « Porta Ferriça » était l’une des portes présentes dans la muraille érigée autour de la ville de Barcelone au XIIIème siècle maintenant disparue. De nos jours, il est toujours possible d’admirer la fontaine publique installée à cet endroit en 1680 lorsque les jésuites demandèrent de déplacer la fontaine publique qui avait été installée en 1604 de l’autre côté de la Rambla. On la reconnaît entre toutes puisqu’elle est décorée, depuis 1959, d’une fresque en céramique, œuvre de Joan Baptista Guivernau, qui relate la vie dans la ville au Moyen âge. 


Les céramiques de la fontaine de Santa Anna


Non seulement c'est important pour sa valeur culturelle, mais c'est aussi la plus ancienne source de la ville - Images de Wikipédia

Les céramiques de la fontaine de Santa Anna sont une œuvre de Josep Aragay. Tournez autour et prenez le temps de les observer. Elles sont un parfait exemple des styles classique et Noucentiste, un mouvement culturel catalan du début du XXème siècle créé en réaction contre le Modernisme. On y remarque la capacité de l’artiste à obtenir des couleurs toutes particulières dans un contexte où les couleurs étaient fabriquées par les céramistes de l’époque eux-mêmes. 


Les céramiques du Pere Calafell

Situé dans la rue Andrade, 184, dans le quartier de Sant Martí de Provençals, le bâtiment de Pere Calafel abrite plusieurs œuvres en azulejos de Josep Aragay découvertes il y a peu. Vous y découvrirez des portraits et scènes de la vie quotidienne de style noucentiste. 


L’Auca del Senyor Esteve


Le précurseur des romans graphiques actuels - Images de Wikipédia

Pour observer cette œuvre d’art en plein air, rendez-vous dans la rue Petritxol. Cette série de carreaux raconte une histoire à la façon d’une bande dessinée. Imaginée par Santiago Rusiñol, elle fut publiée en 1907 puis ensuite adaptée au théâtre Victoria en 1917.




Sur le chemin du retour, replongez dans le passé de la capitale catalane en observant les détails des céramiques sur vos photos, profitez de tout le confort à bord pour vous reposer ou admirez la beauté des paysages qui défilent sous vos yeux… À bord de nos trains Renfe-SNCF en Coopération, vous avez le choix. 



Participer à la conversation

    Laisser un commentaire