SUR LES PAS DE MIRÓ À BARCELONE

​​​​​​​​​​Joan Miró est considéré comme l'un des plus grands représentants du mouvement surréaliste du XXe siècle. Barcelone, sa ville natale, est devenu, une immense toile sur laquelle l'artiste a laissé une partie de son héritage artistique. Découvrir la ville et les œuvres les plus importantes du peintre et sculpteur catalan est très facile grâce à Renfe-SNCF en Coopération!​​​​​ ​​​​

Miró était très attaché à Barcelone et Mallorca, villes où il a passé la majeure partie de sa vie et où il a cédé une grande partie de ses créations. Il y a beaucoup d'endroits à Barcelone marqués par l‘œuvre de Miró. C’est pourquoi, nous vous proposons un petit tour des coins les plus célèbres au moins connus, en lien étroit avec l'artiste.



MOSAÏQUE DE L’AEROPORT

 ​
​​Mosaïque Facade Aeroport de Barcelone - Wikimedia Commons - Grobuonis

Sur la façade principale du T2, terminal de l'aéroport de Barcelone, se trouve l'une des plus grandes œuvres urbaines de Miró. Cette mosaïque murale, composée de pièces de céramiques colorées, fut achevée en 1970. Elle a été créée dans l'intention de souhaiter la bienvenue à tous les passagers arrivés à Barcelone. Elle a été réalisée conjointement avec Josep Llorens Artigas, un céramiste avec lequel il a travaillé sur de nombreuses mosaïques dans les années soixante. Elle se caractérise par ses couleurs et ses grandes dimensions mesure neuf mètres de long et cinq de haut.
 

‘DONA I OCELL’ (FEMME ET OISEAU)

 
Parc Joan Miró - Barcelone

 Après la commande faite par la Mairie de Barcelone pour construire la mosaïque de l’aéroport, Miró s’est engagé à faire deux autres œuvres pour la ville. Le but était de souhaiter la bienvenue aux voyageurs arrivant depuis la terre, la mer et les airs.
‘Dona i Ocell’ a été placée à côté du parc Joan Miró entre 1981 et 1982. La sculpture a une haut​​eur de 22 mètres et se compose de petits morceaux de céramiques colorées posées via la célèbre technique du «trencadís».
L’œuvre est situé près de la Place d'Espagne, à moins de cinq minutes de la Gare de Sants, où les trains à grande vitesse de Renfe-SNCF en Coopération s’arrêtent. Nous vous recommandons de monter à la terrasse du centre commercial ‘Las Arenas’ (ancienne arène des taureaux de Barcelone) pour profiter d’une vue spectaculaire sur la sculpture et la ville.  

​​


‘MOSAIC DEL PLA DE L’OS’ ​​

 
 ​Rambles © Turisme Barcelona - Espai d'Imatg​​e

Cette mosaïque est la troisième œuvre que l'artiste a cédé à la Marie. Elle est située sur Las Ramblas de Barcelone, à proximité du Marché de la Boqueria et du ‘Passage du crédit’, rue où Miró est né en 1893.
Elle se compose de petits pavés de couleurs qui lui donnent une forme circulaire et se caractérise par le fait qu’elle est située sur le sol. Miró voulait que les passants la foulent au quotidien. En raison de sa détérioration, elle a été restaurée en 2006 lors du trentième anniversaire de sa création.


FONDATION MIRÓ

 
Fondation Joan Miró - Wikimedia Commons - Kippelboy

La Fondation Joan Miró a été créée par l'artiste lui-même et a été inauguré en 1975 sur la montagne de Montjuïc. Le Musée expose les pièces de sa collection privée et compte plus de 10.000 œuvres entre des peintures, des sculptures, des tapisseries et des esquisses. Son patrimoine et son incroyable bâtiment construit par le célèbre architecte catalan Josep Lluís Sert, attendent votre visite. Actuellement, cette fondation sert de lieu de création pour les artistes contemporains.
 
 

MOSAÏQUE​ ‘RESTAURANT OROTAVA’

Elle est, sans doute, la mosaïque urbaine la moins connu de Miró. Beaucoup de piétons qui passent chaque jour devant et ignorent son existence. Situé dans la rue Consell de Cent 335, sur la façade du premier étage, vous pouvez y lire ‘Restaurant Orotava que abans es deia l’Hostalet' (Restaurant Orotava anciennement appelé ‘l’Hostalet').
En 1930, un restaurant appelé 'L'Hostalet' fut ouvert, qui, après la guerre dû  changer son nom pour un autre en espagnol, raison pour laquelle il a été rebaptisé le ‘Restaurant Orotava’. Il a été fréquenté par de nombreuses personnalités comme Miró, Chillida, Dalí ou Vázquez Montalbán. En 2005, le restaurant a fermé ses portes suite au départ à la retraite de son propriétaire, mais la mosaïque est resté  sur la façade. L’œuvre est un peu caché, il faut incliner la tête et regarder entre les deux balcons du premier étage. 





Participer à la conversation