UNE LIBRAIRE À LA FOIRE DU LIVRE DE MADRID

Il était une fois une libraire barcelonaise qui pour une énième fois dans sa vie, décida d’aller à Madrid pour la Foire du livre, l’événement culturel par excellence de la capitale, qui cette année avait lieu entre le 26 mai et le 11 juin et qui pour sa 76ème édition mettait à l’honneur la culture portugaise


C’est depuis 1933 que le paradis devient réalité pour les amateurs de livres, à la Foire du livre. Et c’est au rythme « saudade » que des milliers de visiteurs ont cette fois pu déambuler entre les stands d’éditeurs, de libraires, de distributeurs, d’auteurs, d’illustrateurs et d’activistes culturels. ​
 

Vues de la Foire du Livre à Madrid

Pour un professionnel du secteur, la Foire est une bonne opportunité pour découvrir quelques romans ou trésors, qui perdus au beau milieu de l’effervescence quotidienne peuvent passer inaperçus… Par ailleurs c’est toujours un immense plaisir de retrouver des connaissances et des amis du milieu et bien sûr de mettre un visage et faire connaissance avec des figures mythiques du monde des lettres

L’un des meilleurs moments que nous avons vécu à la Foire est celui où nous avons retrouvé l’une des meilleures illustratrices de notre pays, Noemí Villamuza. Nous avons eu un bel échange avec elle et nous avons découvert quelques trésors de son parcours artistique. Nous avons aussi eu le plaisir de l’observer illustrer en direct et n’avons bien évidemment pas pu résister à la tentation d’acheter un exemplaire de sa dernière œuvre, une compilation de poèmes de Gloria Fuentes éditée par Nórdica que Noemi nous a dédicacé à sa manière. En voici l’instant capturé :


 
Noemi Villamuza en train de signer un de ses exemplaires

Comme tous les ans​, la Foire du Livre a lieu dans le merveilleux Parc du Retiro, avec ses jardins, ses avenues, sa pelouse si parfaite, ses recoins magiques, ses rosiers, ses fontaines, ses coins d’ombres, ses lumières et sa grandeur. 
 

Vue panoramique du lac du Parc du Retiro

L’odeur des livres qui se mélange à celles du printemps… un paradis… 

Un paradis accessible à tous grâce au​ très performant service de Trains à Grande Vitesse de Renfe-SNCF en Coopération. En un peu plus de deux heures, voici la libraire et sa valise prête à être remplis de livres et de bons souvenirs dans la gare du centre Atocha. Voyager confortablement, rapidement et au frais (car la vague de chaleur qui nous a accompagnés n’était pas des moindres) jusqu’à Madrid depuis la gare de Sants Barcelona, ont été les prémices d’un week-end remplis de poésie et de bons moments partagés avec les amis du métier. 

 

La gare d’Atocha, dans le centre de Madrid

Malgré la chaleur étouffante, voire même asphyxiante, Madrid a une fois de plus brillé par toute son offre culturelle, gastronomique et pour les loisirs qu’elle propose de jours comme de nuit : pénétrer dans l’univers artistique de Miró au travers de la collection permanente de la Sala Fundación Mapfre Recoletos, assister à un concert d’Andrea Motis au Café Central, s’allonger dans un coin du parc du Retiro, sur la pelouse, feuilleter les livres achetés à la Foire, se promener dans Fuencarral, faire les boutiques et passer par la librairie Tipos infames, se rafraîchir en terrasse dans le quartier des​ lettres et savourer des croquettes et des oursins au Marché de San Miguel

Le retour. C’est triste. Ce n’est pas facile de quitter le paradis, mais savoir que quelqu’un peut vous y emmener aussi vite qu’il ne faut de temps pour le dire, ça réconforte ! L’an prochain, j’y retourne ! 


Olivia Pascual, propriétaire de la librairie L’Aranya


Participer à la conversation