​LA FIGUERES DE SALVADOR DALÍ​

​​​Salvador Dalí, génie du surréalisme et un des artistes parmi les plus importants du XXe siècle, eut une relation très spéciale avec Figueres, la ville où il naquit mais aussi où il mourut. Toutefois, loin d'être un lieu fortuit dans la vie du peintre et en dépit de son indiscutable universalité, Figueres a toujours été présente dans l'esprit du maître. Et ce, même pendant ses années dorées au cours desquelles il résidait à Paris ou à New York.

Naturellement, le legs le plus important de Dalí à Figueres est le théâtre-musée qui porte son nom. C'est un des musées les plus visités d'Europe et une raison plus que suffisante pour se rendre à Figueres n'importe quel weekend de l'année.
Mais Figueres, chef-lieu de la région de l'Alt Empordà (Haut Ampurdan) est aussi une importante ville culturelle, gastronomique et commerciale, qui vaut bien une visite plus détaillée. Nous vous proposons ici une promenade dans Figueres en suivant les traces de Dalí.


LA MAISON NATALE​


Salvador Dalí Domènech naquit à Figueres le 11 mai 1904, au sein d'une famille aisée, puisque son père était notaire. La maison est située dans le carrer de Monturiol, au numéro 20, et elle est connue sous le nom de Casa Puig. C'est un bâtiment moderniste dû à un architecte du nom de Josep Azemar, qui fut l'architecte municipal de la ville entre 1899 et 1914. À cet égard, il est intéressant de rechercher d'autres constructions d'Azemar à Figueres, comme c'est le cas de diverses maisons de la Rambla.

C'est ici aussi que naquit la sœur unique du peintre, Anna María Dalí.
De nos jours, on ne peut pas visiter la maison à cause de différentes questions légales. Il existe en effet un ancien projet de faire de cette propriété municipale un espace culturel présentant de multiples objets ayant appartenu à Dalí, mais il n'y a pas encore de date pour l'ouverture au public.

ÉGLISE DE SANT PERE


L'église la plus importante de Figueres est celle où Dalí fut baptisé et où sa famille avait l'habitude de se rendre à la messe. C'est un temple dont les origines remontent à l'an 1020, qui conserve encore quelques vestiges romans ; toutefois, l'ensemble actuel appartient pour l'essentiel au style gothique, bien que le temple ait subi divers agrandissements. Sa pierre baptismale est celle qui fut utilisée pour le baptême de Dalí.

COLLÈGE

 Institut de Batxillerat Ramon Muntaner - © ​​Lumitas​​ ​​​

Dalí entra à l'école maternelle publique, mais deux années plus tard ses parents l'inscrivirent au collège hispano-français de l'Inmaculada ​​Concepción. C'est là qu'il apprit sa troisième langue, le français (après le catalan et le castillan), ce qui fut sans le moindre doute décisif dans son étape surréaliste parisienne. Il suivit l'enseignement secondaire au collège des Maristes puis au lycée de Figueres.
L'actuel lycée, l'Institut Ramon Muntaner (Pça. de l'Institut au coin du carrer Muntaner), très changé et remodelé, conserve cependant le cloître de l'ancien couvent des Franciscains où l'on respire encore l'ambiance originale de l'époque de Dalí. 
Avec quelques amis du lycée, Dalí fonda la revue Studium, dans laquelle il publia ses premiers écrits.

MUSÉE DE L'AMPURDAN

 Musée de l'Ampurdan​ - © Kippelboy​

C'est un des musées de Figueres qui vaut la peine d'être visité. Situé au début de la Rambla, il a été créé pour accueillir les collections de l'Institut. Il possède divers tableaux intéressants des principaux maîtres catalans de la fin du XIXe siècle ainsi que des œuvres d'artistes locaux, et parmi eux Joan Núñez, qui fut le maître de Dalí à l'École municipale de dessin de Figueres, où ce dernier reçut ses premiers enseignement picturaux.

MUSÉE DU JOUET DE CATALOGNE


Ce musée, un des plus importants d'Espagne dans son genre, se trouve dans un ancien manoir qui appartenait au baron de Terrades. Par la suite, il fut le siège du Café París, en pleine Rambla et un de ceux que Dalí fréquenta le plus. Aujourd'hui converti en musée, il contient une exposition permanente d'objets des premières ​années de l'artiste, comme un album de photographies familiales ou un ours en peluche qu'il appelait Marquina et que mentionne même le poète Federico García Lorca dans une de ses lettres à Dalí : « Don Osito Marquina es mono y remono », écrivit Lorca en 1928.

CHÂTEAU DE SANT FERRAN


Cet imposant château militaire (32 hectares) construit au XVIIIe siècle domine la ville et une grande partie de la région de l'Ampurdan, raison pour laquelle son énorme enceinte mérite une promenade. Par ses dimensions, c'est un des plus grands d'Europe. Il suffit pour s'en convaincre de dire que l'on peut naviguer en bateau pneumatique dans ses réservoirs d'eau. 
C'est dans ce château que Salvador Dalí effectua son service militaire.

CAFÉ ASTORIA​


Les cafés étaient une véritable institution dans toute l'Espagne du début du XXe siècle, et le plus emblématique de Figueres était l'Astoria, car il dominait toute la principale artère de la ville, la Rambla. La zone du bar se maintient telle qu'elle était à l'époque à laquelle Dalí le fréquentait. De nombreuses photos témoignent d'ailleurs des soirées que le peintre passait à ses tables.

HÔTEL DURÁN


Emblématique établissement de Figueres, situé à côté même de la Rambla, au numéro 5 du carrer de Lasauca, c'est l'hôtel où Dalí se logeait à chaque fois qu'il revenait dans sa ville natale et jusqu'à ce qu'il achète la tour Galatea. Ses chambres étaient la 101 et la 102, qu'occupait Gala. C'est là aussi qu'il déjeunait, en général, car le restaurant Ca la Teta était un de ses favoris. L'amitié de Dalí avec le chef Durán demeure patente dans les nombreuses photos et les œuvres du peintre que l'on peut contempler dans l'établissement.
L'hôtel est toujours un des meilleurs de la ville et il conserve un espace, El Celler (la cave), dans l'état où Dalí le connut.
Les restaurant offre aussi une bonne cuisine ampurdanaise, avec un menu de midi qui a un excellent rapport qualité/prix.

PLAÇA GALA-SALVADOR DALÍ


La place qui se trouve devant le théâtre-musée est un espace qui a été entièrement remodelé quand le musée a été créé. Dalí fit de cet espace, comment pouvait-il en être autrement ?, une singulière exposition de sculptures, tant de lui-même que d'autres artistes, comme Antonin Mercè ou Wolf Wostel.

THÉÂTRE-MUSÉE DALÍ


C'est, sans le moindre doute, la « star » de Figueres, une création de Dalí lui-même, qui reconvertit l'ancien Théâtre municipal, où il avait exposé pour la première fois (1919) dans une exposition collective, en un grand musée hébergeant une multitude d'œuvres que l'artiste léga à la ville.
Le centre possède une trentaine d'espaces, ainsi que les chambres de la tour Galatea qu'il utilisa au cours de ses dernières années de vie, de même que la crypte où il est enterré.

TOUR GALATEA


Actuellement, la tour Galatea fait partie du complexe du théâtre-musée Dalí. C'est la partie la plus originale de l'édifice, conjointement à la coupole même du théâtre-musée.
La tour date du XVIIe siècle, elle faisait partie de l'enceinte fortifiée de la ville et elle se trouvait à mi-chemin du château de Sant Ferran. Elle s'appelait en réalité tour Gorgot et elle fut transformée au XIXe siècle en un château d'eau municipal.
Dalí l'acquit pour en faire sa résidence. Il changea son nom pour celui de tour Galatea, pour rendre hommage à Gala, et il transforma son aspect, avec de la couleur, des pains et des œufs. 
Le 10 juin 1982, Gala mourut à Port Lligat, la maison du couple à Cadaqués. Dalí s'installa alors pour vivre dans le château de Púbol qu'il avait offert à Gala. Mais, en 1984, un incendie se déclara dans le château, ce qui l'obligea à se déplacer et à s'installer à la tour Galatea. À partir d'octobre 1984, Dalí y résida, et il y mourut le 23 janvier 1989.
Actuellement, c'est un des édifices du thé​âtre-musée Dalí.

BIJOUX-DALÍ

Théâtre-Musée Dalí​ - ©​ ​​​​albTotxo​

C'est aussi dans une annexe du théâtre-musée que l'on peut contempler une collection de 37 bijoux d'or et de pierres précieuses que Dalí réalisa entre 1940 et 1970. Conjointement aux bijoux, des dessins et des peintures préalables au design, aussi réalisés par Dalí, sont aussi exposés.


​VISITE GUIDÉE : LA FIGUERES DE DALÍ

L'office du tourisme de Figueres offre au visiteur une visite guidée dans
 le centre de la ville qui parcourt certains des lieux mentionnés.
Pour davantage d'information :
Tél. : (+34) 972 503 155 et (+34) 607 678 306





Participer à la conversation