LES PARCS ET JARDINS DE MADRID

​Venir dans la capitale espagnole n’est pas synonyme que de constructions, bâtiments et musées. Madrid est une ville remplie d’espaces verts incontournables lors de votre prochaine visite. Après un confortable voyage grâce aux trains Renfe-SNCF en Coopération, venez profiter de la tranquillité que vous offrent les parcs et jardins de Madrid.



Le Parc du Retiro

Le grand étang du parc du Retiro


Ce jardin historique et parc public de 118 hectares héberge 19.000 arbres de 167 espèces différentes, ainsi que de nombreux ensembles architectoniques, sculptures et éléments du paysage datant du XVIIème siècle au XXIème siècle. Parmi eux, les plus connus sont le Monument à Alfons XII, le Palais de Cristal, le Grand Étang, le Parterre, la Porte de Philippe IV, l’Observatoire Astronomique Royal et la Fontaine de l’Artichaut ou encore le Sanctuaire Roman de Saint Pelayo et Saint Isidre. Un élément curieux du parc est la place de l’Ange Déchu, qui se trouve à 666 mètres au-dessus du niveau de la mer, ce qui a renforcé la croyance populaire moderne qui dit que cette sculpture est un hommage à Lucifer.

La Casa de Campo

Le  téléphérique de la Casa de Campo


Il s’agit du plus grand parc public de Madrid, avec 1722,60 hectares (deux fois plus grand que le Bois de Boulogne de Paris). Il doit son nom à une maison de campagne de la Renaissance et fut propriété historique de la Couronne Espagnole et réserve de chasse de la royauté. Ouvert au public depuis le 1er mai 1931, vous pourrez y trouver un Parc d’Attractions, le Zoo, un Téléphérique, le pavillon Madrid Arena, le Palais des Vargas, la Galerie des Grues, le Pont de la Couleuvre, le Pont du Train, de nombreux restes de la Guerre Civile, ainsi que différents espaces sportifs, entre autres.



Les Jardins de Sabatini

Les jardins de Sabatini


Situés face à la façade nord du Palais Royal de la capitale, ces jardins furent construits dans les années 30, suite à la proclamation de la Seconde République, là où se trouvaient auparavant les écuries royales. Suite à un concours, ce fut l’architecte Fernando García Mercadal, de Saragosse, qui conçut ces jardins.



Le Campo del Moro

Ce jardin a été déclaré d’intérêt historique-artistique en 1931 et occupe une superficie de presque 20 hectares. Sa principale caractéristique est celle d’avoir un dénivelé prononcé, provoqué par le ravin qu’il y a entre le Palais Royal et les rives du fleuve Manzanares. Ces jardins furent tracés en 1844 par l’architecte Narciso Pascual y Colomer mais l’aménagement des espaces ne se produisit qu’à la fin du XIXème siècle.



Le Jardin Botanique Royal

Fondé en 1755, le jardin botanique royal se compose de 4 terrasses échelonnées, qui abritent des plantes d’Amérique, du Pacifique et d’Europe : terrasse des cadres, terrasse des écoles botaniques, terrasse du plan de la fleur, terrasse des laurels. De nombreuses collections scientifiques y sont conservées et le Centre Supérieur de Recherches Scientifiques se trouve dans ce jardin.



Le Temple de Debod

Le Temple de Debod


Le Temple de Debod est une construction funéraire de l’ancienne Égypte, que ce pays offra à l’Espagne en 1968. Cette même année, Manuel Herrero Palacios conçut des jardins de 8 hectares afin de donner de la valeur au temple, et qu’il puisse briller dans toute sa splendeur. Le temple fut installé selon la même orientation solaire que dans son pays d’origine. Le jardin offre actuellement de superbes vues à la Casa de Campo, au Parc de l’Ouest et à la montagne.


Envie de visiter et de vous perdre dans ces jardins où il fait bon méditer, se relaxer, se promener, ou tout ce qui vous fait envie ? Réservez d’ores et déjà vos billets de train Renfe-SNCF en Coopération et venez profiter du calme que vous offrent les parcs de Madrid.


Participer à la conversation