LES RUES LES PLUS CURIEUSES DE BARCELONE ET MADRID

​​​Nous ne vous apprenons rien de nouveau si nous vous disons que les grandes villes sont pleines de rues, avenues, places,... Certaines sont célèbres, d’autres le sont moins, et d’autres sont plutôt curieuses. Nous vous invitons à en découvrir quelques-unes. Si vous ne les connaissez pas encore, venez les découvrir! Réservez dès maintenant vos billets de train Renfe-SNCF en Coopération et imprégnez-vous de ces «petites» merveilles!


La rue Anisadeta de Barcelone



La rue Anisadeta de Barcelone

Deux enjambées et vous l’aurez parcourue! Il s’agit en effet de la rue la plus courte de la capitale catalane. Cependant, son histoire date du Xème siècle. Camouflée dans un coin de la place la Basilique de Sainte Marie de la Mer (Santa María del Mar), elle paraît insignifiante et n’apparaît même pas sur de nombreux plans officiels. Son nom viendrait d’une petite taverne de l’époque, nommée Nisadeta, où les pêcheurs et employés du port venaient se rafraîchir à coups d’anis.


La rue des Mouches (carrer de les Mosques) de Barcelone



La rue des Mouches (carrer de les Mosques) de Barcelone

Beaucoup de rues dans le monde portent ce nom en raison de la saleté et de l’insalubrité de l’époque qui y règnaient et invitaient donc ces insectes a y résider. Dans la rue des Mouches de Barcelone, il y avait apparemment des entrepôts oú la marchandise non vendue était laissée et attirait, surtout en été, les mouches. Cette rue est maintenant considérée la rue la plus étroite de la ville. Néanmoins, avant la démolition des murailles, nombreuses étaient les rues de moins de 3 mètres de large, raison pour laquelle aujourd’hui, la rue large (carrer Ample) de Barcelone ne fait que 6 mètres de large. Depuis 1991 il n’est plus possible de s’y promener, bien que l’on puisse toujours la photographier à travers la grille.


La rue Estruc de Barcelone

​Cette rue est certainement la plus mystique et la plus mystérieuse de Barcelone. Située très près de la Place Catalogne, on peut notamment y découvrir une plaque faisant référence à l’astrologue et magicien Astruc Sacanera, connu au XVème siècle pour vendre une poudre spéciale et une pière qui soignaient les morsures de serpents. Deux talismans magiques se trouvent également sur cette plaque. On peut aussi y découvrir les anciennes plaques des immeubles, aux symboles cabalistiques, courants de la magie que pratiquaient les rabins ésotériques du Moyen-Age, dont celle du numéro 22, où se trouvait à l’époque une librairie-boutique d’objets étranges, que la famille juive Estruch ramenait de ses voyages dans le monde. A savoir aussi que dans la région d’Ampuries eut lieu une terrifiante histoire de vampires, «estrugas» en catalan ancien.


La Placette de Saint Xavier (Plazuela de San Javier) de Madrid

Dans le quartier des Austrias de la capitale, entre la place du Cordon et la rue de Segovia, il y a une petite rue appelée rue du Comte (calle del Conde). Au milieu de ses 45 mètres de long, vous trouverez la Placette de Saint Xavier, la plus petite de Madrid, formée à l’époque par les murs du palais de Revillagigedo et d’une maison qui avait sur sa façade une fresque de Saint François Xavier baptisant les Indiens. Aujourd’hui, le palais et la maison ont été remplacés par des immeubles, mais cette petite place a gardé sa taille. Elle ne fut d’ailleurs nommée qu’en 1781, ayant été jusqu’alors anonyme puisqu’il ne s’agissait « que » d’un endroit retiré, aux dimensions réduites et qui ne disposait pas d’une sortie facile à la rue Segovia.


La rue de Tintin et Milou de Madrid

​Un clin d’œil à la culture belge dans la capitale espagnole. Cette rue n’apparut qu’en 1999, quand Gómez-Angulo présenta l’initiative afin de commémorer les 70 ans de la bande dessinée. C’est ainsi qu’en plein quartier d’Alameda de Osuna, à Madrid, en plein cœur de l’Espagne, vous retrouvez ces deux personnages du dessinateur belge Hergé qui ont été, et sont encore, le régal d’enfants, adolescents et adultes.




Participer à la conversation